Pouvoir, autorité et centre: “What is authority” de Hannah Arendt

“Cum potestas in populo auctoritas in senatu sit”

“Le pouvoir réside dans le peuple mais l’autorité siège au Sénat”

(Cicero)

Hannah Arendt Stanford site Centrici Keilo Jack

Arendt, H. 1968. Between Past and Future: Eight Exercises in Political Thought. Penguin Books.

Between Past and Future Hannah Arendt site Centrici Keilo Jack

Qu’est-ce que l’autorité? Dans cet essai Hannah Arendt trace la généalogie de l’auctoritas [l’autorité], une notion fondatrice des systèmes politiques d’aujourd’hui. Il est d’abord difficile d’en trouver une définition selon Arendt, mais elle voit que l’autorité est la capacité d’être obéi sans pour autant utiliser la coercition ou la force. Un autre tribut important de l’autorité selon la savante allemande: l’autorité émane d’une source dans le passé, d’un “acte fondateur” dans le passé (et donc dans l’espace aussi) et sur lequel la capacité de décision pour le mieux de tous (alors l’autorité) est bâtie.

Pour Hannah Arendt notre modèle politique est, nous le savons tous, construit sur le modèle romain et qui prend la Fondation de Rome comme l’événement depuis lequel l’autorité relève. La fondation de Rome, un événement spatial comme temporel, est la source de toute autorité dans l’Empire, et qui est bien sûr investie en la personne de l’empereur étant le Augustus, c’est-à-dire le auctor le plus important Urbi et Orbi, de la Ville et du Monde.

Il est très intéressant de remarquer que les Romains utilisent Ab Urbe Condita pour la datation des années: la phrase signifie “A partir de la Fondation de la Ville”: une référence temporelle, certes, mais spatiale aussi: l’accent est mis sur la centralité spatiale comme temporelle de Rome, qui est centre/origine de toute autorité dans l’Empire. Le pouvoir est investi dans le peuple, mais l’autorité pour utiliser ce pouvoir, pour le “diriger” réside dans l’empereur et le Sénat, donc dans le centre, à Rome: le “droit au pouvoir” est réservé au centre.

Nous voyons que l’autorité est à l’origine de tout centre: elle constitue bien la “centralité” nécessaire pour légitimer le contrôle de l’espace (et du temps) que le centre est censé exercer via le pouvoir.

Les écrits de Hannah Arendt restent un peu méconnus par les géographes, or ils sont une ressource inépuisable pour l’étude du centre et des centralités.

———————————————————————————————

P.S. Nous pouvons utilisé “autorité” comme traduction de ce mot même si son sens serait appauvri.

P.P.S. Le mot le plus utilisé pour signifier l’empereur romain, Augustus, vient du verbe augere qui signifie celui qui augmente et qui est aussi à l’origine du mot auctoritas: le Auguste donc est celui qui a l’auctoritas suprême.

———————————————————————————————

L’essai “What is authority” est téléchargeable sur le site de l’Université de Texas, pour le trouver cliquez ici.

Crédit image: Un article sur Hannah Arendt sur le site de l’Université de Stanford.


You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *